T en vedette : Joannie Lafrenière

17 octobre 2012

Trois questions à la photographe, styliste et reporter Joannie Lafrenière

Joannie Lafrenière aime découvrir les univers éclatés et le quotidien de gens passionnés. Elle mêle habilement la photographie, la vidéo et le reportage. Elle a d’ailleurs eu la chance de participer à l’édition 2011 de l’émission La Course Évasion autour du monde. Nous avons eu envie d’en apprendre plus sur trois de ses créations.

1. En route vers le Nord : Comment t’y prends-tu pour aborder les habitants que tu photographies comme ceux de la Côte-Nord ? Essuies-tu souvent des refus ?

En fait, je dirais que lorsque l’on s'intéresse sincèrement aux gens et qu'on va vers eux, la plupart du temps, les gens sont très réceptifs, accueillants et d'une générosité fascinante. La caméra devient ainsi un prétexte à la rencontre et à l'assouvissement de cette folle curiosité qui m'habite. Ça donne ainsi souvent  lieu à de belles rencontres, douces, drôles, absurdes, fastes et réconfortantes, comme manger des crêpes cuisinées avec amour par d'adorables mamies dans un motel du Bas-du-fleuve (le bonheur). Le genre de rencontre qui fait que je suis convaincue que j'ai la plus belle job du monde!

2. Un soir : Tu as travaillé sur la direction artistique de ce court-métrage. Où trouves-tu les petits bijoux vintage que l’on peut voir un peu partout ?

Les sous-sols d'église sont une mine d'or de trouvailles et les ventes de garage en région sont synonymes de trésors pour moi. De plus, en faisant les ventes de garage, tu te balades en bagnole sur les routes de campagne, le vent dans les cheveux, le beat dans piton, tu rencontres des gens adorables et tu t’arrêtes au casse-croûte pour manger

3. Les chalets modernes : Tu sembles prendre un malin plaisir à photographier le kitsch/rétro ? Pourquoi cette habitude ?

En fait, la réalité est que j'habite un peu dans une autre époque dans mon univers rétro sixties (Michael J. Fox et sa DeLorean m'ont donné un bon coup de pouce pour arriver en 2012, merci). Immortaliser ces lieux aux mille histoires est aussi une façon de rendre hommage aux splendeurs du passé, à tous ces endroits au charme d'antan qui ont tellement d'histoires cachées entre les craques de leur mur. Bref, j'aime ces lieux qui ont une âme et qui ont de la gueule. Une jeune femme comblée quoi!